Duteurtre.com  
Romans
+ A nous deux Paris
+ A propos des vaches
+ Chemins de fer
+ Drôle de temps
- Gaieté parisienne
+ L'Ordinateur du Paradis
+ L'été 76
+ La Cité heureuse
+ La Rebelle
+ La nostalgie des buffets de gare
+ La petite fille et la cigarette
+ Le retour du Général
+ Le voyage en France
+ Les malentendus
+ Les pieds dans l'eau
+ Livre pour adultes
+ Service Clientèle
+ Tout doit disparaître

 


Essais
+ Ballets Roses
+ L'Opérette en France
+ Polémiques
+ Pourquoi je préfère rester chez moi
+ Requiem pour une avant-garde

 


Nouvelles, extraits
+ Extraits en anglais

 


Couvertures des livres
Essais Romans

 


Presse internationale
+ Belgique
+ Canada
+ Espagne
+ GB/USA
+ Italie

 


Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
330 Abonnés

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne


Gaieté parisienne - Elle, 5 Février 1996 - Frédéric Beigbeder

Elle, 5 Février 1996



Benoît Duteurtre est l'écrivain à la mode. C'est comme ça. Hier, c'était un autre, aujourd'hui c'est lui. Son nouveau roman confirme qu'il sait épingler notre époque comme personne. Après " Tout doit disparaître ", et " Requiem pour une avant-garde ", le jeune musicologue enfonce encore le clou. Il semble obsédé par l'idée que nous vivons sous la dictature du n'importe quoi, dans une époque où l'on est à la fois libre et prisonnier, où toute subversion est devenue impossible puisque récupérée.

Ainsi Nicolas, le journaliste rémunéré par le ministère de la Culture pour diriger la revue " Anti-Pouvoirs " Il voudrait être homosexuel sans devenir militant gay. Il ne comprend pas pourquoi l'amour entre hommes devrait suivre des rites différents des amours hétérosexuelles. Au fond, il a raison: c'est exactement comme s'il couchait avec des femmes. Duteurtre s'attaque au milieu gay avec le même détachement que Modiano quand il refuse poliment d'être juré du Goncourt. Sa cruauté reste toujours tendre, comme celle d'un ethnologue ou d un entomologiste: il est le Lévi-Strauss du Queen, le Nabokov d'Act-Up. Pauvre Duteurtre ! Cela doit parfois être dur de tant détester le monde dans lequel on est né, et de sentir qu'on meurt à petit feu d'une overdose de normalité. Mais soyons égoïstes: tant mieux s'il va mal, si cela le pousse à bien écrire.

Frédéric Beigbeder


Date de création : 16/07/2005 @ 17:17
Dernière modification : 16/07/2005 @ 17:17
Catégorie : Gaieté parisienne
Page lue 3472 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Vu par
Vu par

 


Benoît Duteurtre
Biographie Portraits

 


A écouter
A écouter

 


Etonnez-moi Benoît
France Musiques - Ecoutez les dernières émissions

 


Recherche





Ecrivez à Benoît Duteurtre

Photos


^ Haut ^

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.17 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.19 seconde